Services en ligne / Météo & Marées

Vous êtes ici :

Retour sur le Tour de France

Retour sur le passage du Tour de France à Châtelaillon-Plage avec le Maire, Stéphane VILLAIN

Retour sur le Tour de France

La ville de Châtelaillon-Plage a reçu le Tour de France les 7, 8 et 9 septembre derniers. Un événement historique pour la ville de Châtelaillon-Plage qui était à la fois ville de passage de la 10ème étape, ville de départ de la 11ème étape et ville d’accueil du Fan Park. 

Nous avons rencontré Monsieur le Maire, Stéphane Villain, pour dresser un bilan sur ces trois jours de fête à l’hippodrome et dans toute la ville. 

 

Bonjour Monsieur Le Maire, tout d’abord, pouvez-vous nous dire ce qui vous a poussé à accueillir le TDF à Châtelaillon-Plage ?  

Le Tour de France, c’est un événement populaire, c’est ce qui m’a animé au départ et puis je souhaitais valoriser ce qui a été mis en place au niveau des grandes vélo-routes et voies vertes dans le département. La Charente-Maritime c’est un véritable territoire de vélo avec 5 grandes vélo-routes dont une qui passe à Châtelaillon-Plage, la « Vélodyssée ». L’objectif à travers l’accueil d’un événement majeur tel que le Tour de France était de mettre en lumière ces grands itinéraires. 

Et puis, faire venir le Tour de France à Châtelaillon-Plage, permet également de valoriser à la fois la commune mais également sa politique vélo et celle du département, tout en favorisant les boucles de raccordements entre les itinéraires au sein de l’agglomération rochelaise. Le but est de démultiplier ça ! Et à travers le Tour de France, ça permettait de dire que le vélo c’est à la fois du sport, des athlètes de haut niveau mais aussi un outil du quotidien. La palette des possibilités avec le vélo est tellement large, si tout le monde peut l’utiliser pour aller à l’école, au travail, chercher son pain, ou faire du tourisme alors tant mieux. 

Je crois dans l’avenir du vélo, c’est un vrai projet pour la commune de Châtelaillon-Plage de poursuivre le travail déjà engagé sur le développement des mobilités douces. 

 

Maintenant que le Tour de France est passé, quel bilan peut-on dresser des 3 jours de fête à Châtelaillon-Plage ? 

Le premier bilan est très positif. Tout d’abord grâce à tous les bénévoles et techniciens qui ont fait un travail considérable avant et pendant le passage, merci à eux. Il fallait voir l’engouement qu’il y a eu. Toutes les personnes avec qui j’ai pu échanger étaient ravies d’avoir pu vivre ce moment. Il faut dire que la « petite » commune de Châtelaillon-Plage a été admirée dans le monde entier, d’abord en France, avec 4 400 000 téléspectateurs, mais surtout dans le monde entier dans près de 190 pays. 

Ça a mis en lumière la structuration de cette petite commune qui est capable de répondre et d’accueillir un événement mondial. Aujourd’hui je me dis qu’on est capable de tout faire. Cette commune est capable de se transcender grâce à ses habitants, grâce aux techniciens et élus, qui ont su répondre à cet événement majeur. 

Au-delà, ça a permis plein de choses et notamment de fédérer des équipes. C’est la première fois qu’à travers un événement, techniciens et élus des différentes collectivitéstravaillent de concert sur un même événement majeur sur tout un territoire. Et ça ouvre de belles perspectives pour de futures manifestations dans l’avenir. 

 

Quelles retombées du Tour de France peut-on prévoir sur le moyen et long terme ? 

Je parlais récemment avec Germinal PEIRO, le président du Conseil Départemental de la Dordogne qui a accueilli le Tour de France dans le même format que Châtelaillon-Plage, il y a maintenant 3 ans. Il surf encore dessus ! C'est-à-dire qu’avec le passage du Tour de France, on voit des retombées jusqu’à 4 à 5 ans après parce que les gens ont vu des images à télé, qu’ils sont marqués par les paysages... Il y a aussi ceux qui regardent des replays pour découvrir les territoires et s’inspirer pour leurs prochains voyages. 

C’est vraiment un événement incroyable parce que c’est à la fois, du spectacle pour les puristes ceux qui aiment le sport mais c’est un spectacle aussi pour ceux qui aiment le patrimoine. Et puis Châtellaillon avec sa plage, les images qui ont été diffusées, la fresque… toute la ville a été mise en valeur. J’ai bien aimé aussi le maillot du don d’organe, ça correspondait tout à fait à l’image de la ville, c'est-à-dire être tourné vers les autres et s’occuper de ceux qui nous entourent. 

C’était un moment délicieux dans des conditions idéales. On aurait pu difficilement faire mieux ! 

 

Et à l’avenir, peut-on envisager d’autres grands événements de ce type ? 

Il y a déjà toute la vie des quartiers, avec les grands rendez-vous habituels, avec toujours des nouveautés qui permettent de se renouveler tout en s’améliorant d’année en année. Les quartiers sont le poumon même de la ville. On s’appuie sur eux. 

Pour les grands événements il y en a dans les cartons. J’ai pris conscience qu’on était capable d’organiser des événements mondiaux, donc forcément maintenant il y a des événements qui m’intéressent, mais en dire plus maintenant c’est compliqué… 

 

Un petit mot pour conclure ?  

Je repars plus que satisfait de ce qui a été fait au niveau technique, au niveau des élus, au niveau du lien avec les autres collectivités, c’était un moment de partage, vraiment une communion qui a fait que ça a été un événement réussi dans tous les sens du terme. 

Châtel Mag 92

voir

Châtel mag 91

voir

Châtel mag 90

voir

Chatel Mag 89

voir

Châtel Mag 88

voir

Nos autres sites

office de tourisme

L'office de tourisme

voir

Le centre Aquatique

voir

Beauséjour

voir

hippodrome chatelaillon-plage

Hippodrome

voir