Vous êtes ici :

Antoine et ses huîtres

Direction les Boucholeurs et la jeune génération d'ostréiculteurs.

Antoine et ses huîtres

Bonjour Antoine, présentes-toi en quelques mots pour que nos lecteurs apprennent à te connaître…

Je m’appelle Antoine Magnat, j’ai 22 ans et je suis installé aux Boucholeurs depuis 1 an et demi. J’ai commencé l’ostréiculture en 2014 à Fouras après avoir fait mes études au Lycée Maritime de La Rochelle. Je suis originaire de Poitiers et je n'étais pas forcément destiné à devenir ostréiculteur. 

Racontes nous ?

L'ostréiculture n'a pas toujours été une évidence pour moi. Au début, je voulais travailler dans la pisciculture mais mes premiers stages ne m’ont pas plu. Je suis « tombé » dans les huîtres à l’occasion d’un stage, un peu par hasard, et finalement j’ai été conquis. Ce que je préfère dans mon métier, c'est d'être tout le temps dehors, dans la nature, au contact de l'eau. Vendre le fruit de mon travail et être en lien direct avec ma clientèle, j'adore ça ! 

 

Pourquoi ce métier ?

Produire mon propre produit, c’est ce qui compte et c’est qui nous anime ! Je suis très sensible au milieu dans lequel je travaille. La protection de cet environnement aquatique est essentiel pour la survie de nos métiers et j'y suis très attaché.  

Antoine, expliques nous comment s’est passée ton installation ici aux Boucholeurs…

S’installer sans être issu d’une famille d’ostréiculteurs, c’est plus compliqué. On a vu que j’étais motivé et que je méritais ma place mais j’ai dû faire mes preuves et c’est normal ! Aujourd’hui, je suis pleinement intégré et je suis fier d’être ostréiculteur aux Boucholeurs !  

Découvrez sa rencontre avec Jacqueline Levert, ancienne figure de l'ostréiculture aux Boucholeurs, dans l'édition 95 du Châtel Mag 

eZ Publish™ copyright © 1999-2021 eZ Systems AS